2 jours au CRENI de Magaria

Au Niger, à Magaria, dans la région de Zinder, MSF intervient depuis 2005 en appui au ministère de la Santé Publique dans un centre de récupération et d’éducation nutritionnelle intensive (CRENI) à l’hôpital de Magaria et dans centres de prise en charge ambulatoire de la malnutrition au plus près de communautés. Les équipes y assurent des activités nutritionnelles et pédiatriques pour les enfants sévèrement malnutris et souffrant de pathologies associées : paludisme, maladies respiratoires, diarrhées. Au Niger, le pic saisonnier de malnutrition coïncide avec le pic de paludisme. En 2013, MSF a donc lancé une stratégie de prévention du paludisme et de vaccination afin d’enrayer cette combinaison mortelle.

2 jours, seulement quelques heures, à l’hôpital de Magaria, j’ai été frappé par la somme de travail abattue par les équipes de MSF. Pourtant mes sentiments sont partagés. Il y a l’espoir suscité, soutenu, sans cesse renouvelé par les différentes équipes de MSF, majoritairement locales. Mais il y a aussi une profonde tristesse devant la dure réalité qu’affronte au quotidien ces mères et ces enfants : manque de soins et d’informations surtout, dans un pays où les traditions et les croyances ont encore un poids considérable.

2 jours, 2 morts et 2 abandons (mamans ayant quitté le CRENI et abandonné le traitement de leur enfant). Une triste corrélation de chiffre, révélatrice du nécessaire engagement des équipes du CRENI dans l’écoute et l’accompagnement de ces mères courageuses et dignes.